L'Instrument PME accessible aux entreprises suissesRéalisations › Alpes Lasers
Alpes Lasers

Alpes Lasers

  • Entreprise: Alpes Lasers

Alpes Lasers ou la cascade quantique

05 Septembre 2017

Technologie de pointe et projets européens avec Antoine Muller. Interview.

Comment est née Alpes Lasers?

focus_platinn_65_AMüller

Dans les années 90, j’effectuais un post-doc en optique quantique au NIST, le National Institute of Standards and Technologies dans le Maryland. Pendant l’année passée là-bas, j’ai développé l’idée de Alpes Lasers avec Jérôme Faist, co-inventeur du laser à cascade quantique (QCL), qui était également aux Etats-Unis à cette période. Il a ensuite regagné la Suisse pour venir s’établir à l’Université de Neuchâtel où je l’ai rejoint. En 1998, nous avons fondé l’entreprise.

Une technologie particulière?
Le laser à cascade est un laser semi-conducteur. Il a la propriété d’émettre dans la gamme de longueur d’onde du moyen infrarouge. Il peut ainsi émettre entre 4 et 15 microns dans de relativement bonnes conditions. Arriver à ces niveaux-là est impossible pour des diodes laser standards et très inefficace avec les lasers à sel de plomb qui fonctionnent à température cryogénique.

A quoi cela sert-il?
Nous faisons de la détection chimique. Pour l’essentiel, il s’agit de détection de traces de gaz. Nos clients vont vouloir détecter toutes sortes de molécules, souvent liées à des processus de combustion. Par exemple, mesurer le CO2 dans l’atmosphère, ou le pétrole dans l’eau. En les détectant optiquement, nous pouvons être très spécifiques. Sachant qu’on utilise des composantes chimiques dans presque tous les domaines, il y a des applications dans l’industrie du textile, du bois, la pétrochimie, la pharmacie, le médical, les sciences de l’environnement, l’industrie du tabac, etc.

focus_platinn_65_AlpesLasers__Laser

Pourquoi avoir fait appel à platinn?
Nous faisons de la recherche et de la vente. Cependant, nous n’avons que très peu de ventes récurrentes, car chaque cas de détection nécessite un laser spécial. Dans les premières années de vie de la société, nous arrivions à vendre des développements. Aujourd’hui, ce n’est plus vraiment possible. C’est pourtant cette partie R&D de l’entreprise qui nous permet d’être extrêmement agiles pour répondre aux nombreux besoins. Les fonds publics nous permettant également de financer du développement, l’idée était de pousser pour participer à davantage de projets européens.

Que vous a apporté le coaching?
Nous avons travaillé sur deux aspects. D’un côté, la communication vers des partenaires de projets potentiels. Ce travail a été principalement mené par notre coach Rudolf Frycek sur la base des infos fournies et nous a amené avec succès au projet Horizon 2020, WaterSpy. L’autre aspect de son travail a été de nous coacher au niveau de l’écriture de projets EUROSTARS. Nous avons démarré sur trois projets: le premier a été accepté à la soumission, le suivant à la deuxième tentative et nous sommes actuellement en train d’essayer de faire passer le troisième.

Quelles sont les prochaines étapes?
Forts de cette expérience de travail avec quelqu’un d'actif pour des projets européens, nous avons engagé un nouveau collaborateur dont le travail est principalement de déposer ce type de projets. Il s’agit d’un support à notre business à part entière. L’idée c’est que cette personne s’occupe de projets européens, et plus généralement de "business development".

L’avis du coach
Rudolf Frycek a accompagné M. Muller au cours de ces coachings Coopération. «Alpes Lasers a une indiscutable capacité à innover et à personnaliser son offre. Il existe une opportunité de s’adresser à des segments porteurs pour tendre vers une forme d’industrialisation. Les projets européens peuvent les y aider, car ils permettent un partage du risque en termes de technologies, de marchés ou de partenaires. D’autres opportunités de marché se profilent. Dans cette ère de l’Internet des objets, on peut imaginer l’intérêt envers des senseurs chimiques et biochimiques pour lesquels la technologie maîtrisée par Alpes Lasers pourrait se révéler décisive.»

L'interview en vidéo

Pour en savoir plus...
www.alpeslasers.ch

Interview par Stéphane Matteo

FRYCEK Rudolfcontacter

FRYCEK Rudolf

Domaines :

  • partenariats & coopération pour l'innovation
  • projets européens & réseaux internationaux
  • industrialisation & commercialisation
  • consultant dans les domaines de la nanotechnologie et en science des matériaux

Expérience & formation :

  • 7 ans dans la recherche et l'innovation pour projets de PME
  • projets internationaux
  • chef de projet auprès de la Commission européenne

Langues :

  • anglais
  • français
Services platinn: Coopération

Coopération

Le service de développement de partenariats et coopération vise en particulier:

  • l’analyse du potentiel des projets d’innovation;
  • la création de partenariats;
  • l’accès aux fonds publics;
  • le montage de projets de coopération (structure, gouvernance, propriété intellectuelle, finance, risques);
  • la négociation des contrats de coopération.
 
 
 
 

suite ›

Bulletins Focus

Titre Année Description Téléchargement
focus No 65 (septembre 2017) 2017
  • Alpes Lasers ou la cascade quantique
    Technologie de pointe et projets européens avec Antoine Muller. Interview.
  • Une signalétique connectée pour des visites personnalisées et interactives
    Avec son projet TOTEMI, qui permet par exemple des balades urbaines augmentées via son smartphone, la start-up neuchâteloise Talk to me a décroché un financement LPR (Loi fédérale sur la politique régionale) du canton de Neuchâtel et de la Confédération.
  • Soutien LPR pour les projets novateurs
    Avec la loi fédérale sur la politique régionale (LPR) entrée en vigueur le 1er janvier 2008 en Suisse, la Confédération et les cantons soutiennent les régions de montagne, les autres régions rurales et les régions frontalières de la Suisse dans leur développement économique régional
  • Réelle virtualité
    La Fondation Artanim et sa co-fondatrice Caecilia Charbonnier ont lancé l’initiative Virtual Switzerland, le nouveau Réseau Thématique National (RTN) dédié à la réalité virtuelle et augmentée. Interview.
fr (2,06 MB)